marcarine: gps moto tourisme
  Accueil  »  Cuba Grande 2008 » Une journé libre à La Havane  (81 Diapositives)     [Page 1 sur 1] :: Atteindre  
 
 
                   
 
 

Une journé libre à La Havane

Au lever, pas de chance avec le temps, en Belgique on appellerait ca une bonne drache, A Cuba, c´est une pluie tropicale

vers 10h30, le soleil est de retour, en route vers le Capitole en Coco Taxi. Ces engins portent ce nom par analogie à la forme de la noix de coco. Bien sûr, après la photo je rends les commandes au chauffeur

6 pesos pour se rendre au Capitolo Nacional, dans un boucan d´enfer, le pot d´échappement était sûrement en option ... A l´arrivée, comme par hasard, notre chauffeur n´a pas de monnaie, on lui laisse donc le billet de 10 ... un peu pigeons les touristes. C´est d´ailleurs assez général à La Havane.

Essayez dávoir la monnaie juste

Et vérifiez ce que l´on vous rend; après seulement deux jours, cela fait deux fois que lón me rend sur 10 alors que jái donné 20.

Nous d´couvrons alors un marché local destiné aux locaux, les prix nous paraissent dábord réllement hors de prix, mais nous nous rendons vite compte quíls sont exprimés en peso nacional, qui vaut a peu près 30 fois moins ...

Le Parc Central, le long du prado, a recu en sioon centre la statue de Jose marti, entoure de 28 palmiers royaux en référence à la date de naissance du héros national le 28 janvier 1953.

La Calle Obispo est une rue commercante très animée. Juste un détail, je ne suis pas entrain de téléphonet, à 5 ? la minute, faut pas déconner ...

Les vieux monuments se succèdent, et là , euh, je ne sais plus ce que c'est

Une drôle d'histoire

Le Christ de Cuba, que l´on doit à l´épouse du dictateur Batista. Le 13 mars 1957, le palais présidentiel fut attaqué avec la ferme intention de tuer Batista. José Antonio Echeverria, Président de la puissante Fédération des étudiants ammonce d'ailleurs son exécution sur les ondes d'une station de radio nationale. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu, et Batista s'enfuira par une porte dérobée avant de conte-attaquer. Pendant ce temps Madame Batista priait, promettant à Dieu une offrande si son mari en réchappait. Ce qui fut fait. Il mesure vongt mêtres de haut et a une base de trois mètres. il a été sculoté dans du marbre de Carrare Il fut inauguré le 24 décembre 1958, soit une semaine avant la fuite définitive de Batista.

Depuis le Malecon dans la vieille ville, un vue sur l´autre rive de l´estuaire du port de La Havane

AAAAAAAAAAAAAAAAA

Mise à sec des embarcations

Le phare de La Havane

L´entrée du port de La Havane AAAAAAA Raconter l´histoire de la chaine et des coups de canon

La place de la cathédrale, une dominante bleu havane ... comme presque partout. La Casa del Marques de Arcos abrite aujourd´hui le restaurant El Patio.

Sauf bien sûr sur la cathédrale elle-même. construite au XVIII e siècle dans un style baroque avec deux campaniles latéraux. Très bel édifice, sur une jolie place

La cathédrale est consacrée à San Cristobal (Saint-Christophe), protecteur des voyageurs

Il faut donc mettre un net démenti : Il y a bien des cahises dans les églises cubaines ... même si les fidèles cassent trop .... ... désolé

La rue de la Bodeguita del medio, resto cubain très connu que l´on retrouve sur énormément de peintures et de cartes postales.

La Bodeguita del medion est un véritable mythe, certainement le restaurant le plus célèbre de Cuba, créé en 1942. Cést un endroit ou il faut s´arrêter absolument, la déco est absolument folle, mais la photo quón a prise est totalement ratée

Racines

Plusieurs fois dans la journée, nous avons croisé des femmes habillées en blanc de la tête aux pieds. Il ságit de femme initiée à la religion afro-cubaine.

Retour à lÁmbos Mundos, pour un Daikiri cette fois

Le presonnelb est collé devant la t´lévision, et on commence à sínquiéter. Ike, l´ouragan, se dirige vers la Havane. Plus la journée avancera, plus on sent línquiétude, et les gens se rassemble devant les télevisions.

Nous on continue à photographier à tout va les vieilles pierres de La Havane

Retour sur La Place Vieille, ou nous sommes déjà passés hier

Les ruines de l´ancien aqueduc sont encore visibles à certains endroits

Le café : Le moine

Je nái pas pu résister à montrer les joiles plaques qui indiquent les noms des rues de la vieille ville

Encore des jolis bâtiments et toujours ce bleu Havane

Allez comprendre pourquoi on appelle cette place : la place aux pigeons

ben, parce qu´il y a plein de pigeons

Pfff, remodelacion ... OK, il serait temps que je me mette au régime ... Remarquez ... je bois de l'eau, cést un bon début

Un motard de la police ... très spécial

Les éperons aux bottes ... cést quand même très surprenant

Cuba, le seul pays ou il ný a pas de cacao ...

Surprenant, ceci est une boîte aux lettres

Comme dans beaucooup de quartiers, de jolis immeubles, qui datent de l´époque coloniale, mais qui semblent ne pas avoir été entretenus depuis.

La Havane des Havanais. ces superbes demeures anciennes ou des familles s'agglutinent ... Un peu d'enretien, un simple coup de peinture parfois pourrait tellement changer les choses

Mais cela aussi fait le charme de La Havane

Tiens, lúne des pricipales artères de La Havane porte un nom très évocateur

L'autre Ernest qui a pris une place de choix dans le coeur des cubains : Ernest Hemingway. Il adorait Cuba et les Cubains.et il y a passé les dernières années de sa vie avant de rentrer se suicider dans son pays natal. Ses cafés préférés, ses hôtels sont souvent marqués de sa signature ou

Faut-il comprendre que les Cubains nónt pas un amour immodéré pour le guignol américain ....

La Havane : un voyage dans le temps, une maison sur deux vaudrait une photo, mais on se contente de vous présenter les plus marquantes

L´edificio Bacardi est un superbe bâtiment art déco tropical des annés 30, orn´de céramiques multicolores. Un vrai joyaux à ne pas rater, il est situé avenue de Belgica

Edificio Bacardi

La grande marque de "RON" cubain nést plus cubaine, après la Revolucion, au début des annés 60, les Bacardi (ces traîtres ...) ont quitté Cuba en emportant la licence et la marque déposé et ils fabriquent désormais leur Rhum à Porto Rico. Néanmoins tout le matériel de fabrication du Rhum est resté et est utilisé pour fabriquer le rhum de la marque "Caney", que les Cubains présentent comme ... le vrai Bacardi.

Tout en haut de la tour, la célèbre chauve-souris présente sur les étiquettes de bouteilles de Bacardi, et qui, dit-on, a inspiré le créateur de Batman qui ne lésinait pas sur le breuvage cubain

Les Bâtisses bourgeoises du prado

et les moins bourgeoises des rues avoisinantes

nettement moins bourgeoises

On repart dans des quartiers moins huppés, un petit plan sur les compteurs élèctriques ... inquiétant , non ?

Encore et toujours le Che,

Tien une photo prise par Carine

La rue San Rafael, commerce locaux

La hora de la siesta

Et le patriotisme, et la révolution

Toutes ces voitures privées sont là pour faire le taxi, et les chauffeurs vous proposent gentiment leurs services

Mais Carine hésite ... ca doit couter cher ... Jái déjà refusé quand je me dis ... j´aurais du demander le prix ....

La file (ici pour le bus) semble être une vraie spécialité cubaine. Ce qui nous surprend, c´est l´ordre, la discipline, mais aussi la bomnne humeur qui règne dans les files ... personne ne s´ímpatiente, personne ne tente de resquiller, au contraire, c´est un lieu de discussion

Tiens Lincoln

Nous revoilà au Capitole, lors de notre visite d´hier il y avait de superbes voitures-taxi garées juste devant

Carine est crevée, on parle de rentrer depuis un moment mais, reste a savoir comment ? Coco taxi? bicitaxi? taxi normal (Lada)? vieille américaine ? J´aimerais bien mais ca doit couter cher .... Cést à ce moment que ... Woaw superbe voiture, qui pour une fois n´est pas bleu Havane, le chauffeur nést pas loin, je demande le prix pour rentrer à l´hôtel (5KM), et je suis surpris ... 10 pesos (7?)

Ca vaut le coup, on monte dans une Buick Cabriolet de 1959

Une calèche sárrête, nous voilà 49 ans en arrière

Et c´est parti, une duizaine de minutes dans le cuir épais de ce vieux cabriolet

En passant par le Malecon pour que le charme soit complet. (on voit notre hôtel au milieu de límage)

Nous voilà arrivés, avec límpression dávoir vécu un grand moment. Je vous conseille vraiment l´expérience qui ne vous coûtera que trois ou 4 pesos de plus quún taxi normal ... mais le jeu en vaut la chandelle

Retour à l´hôtel, et un petit tour à la piscine

Zoomons un peu pour apercevoir une silhouette familière

Super le zoom du 12 eme étage non ?

que sont donc ces oiseaux

Vautours sur le Habana Libre

Juste à la sortie de notre hôtel, nous sommes intigués par cette longue file, qui nén ffinit pas ... On se renseigne "What are they all waiting for?" "Ice Cream" J'ai d'abord cru mal comprendre, mais en effet, le glacier Coppelia est très célèbre à la Havane, aussi célèbre que sa file d´attente

On se fait aborder dans la rue pour aller dans un resto privé (paladares), on y va, on offre une bière au "rabateur", et on mange correctement sans plus, pour un prix honnête ... sans plus

Avouez que sans rabateur, on náurait jamais pensé qu´un resto se cache derriére cette facade


Les derniers Commentaires
Aucun commentaire pour l'instant.

Ajoutez un commentaire
 
 
                   
 
 
Album mis à jour le 16-04-2009 22:36:52





Tourisme à moto - GPS moto - Les Roadbooks moto







Toplist French Business