marcarine: gps moto tourisme
  Accueil  »  Inde Chez les Maharadjahs du Rajasthan + Kajuraho et Varanasi » Bikaner  (43 Diapositives)     [Page 1 sur 1] :: Atteindre  
 
 
                   
 
 

Une super journée

Bikaner

190 kilomètres à faire aujourd'hui, ce qui, sur les routes indiennes représente au minimu 4 heures de route.

En chemin, on s'arrête à un temple dédié à Hanuman, le dieu singe.

Hanuman est le dieu-singe fidèle à Rama.Hanuman est le fils de Vayu, le dieu du vent. Il est souvent représenté avec une massue d'or (gaddha) dans la main ou devant les images de Rama et Sita. Il se tient sur un haut rocher et peut hurler comme le tonnerre. Il vole au dessus des nuages et peut s'agrandir ou se rapetisser. Un jour, avalé par un démon, il devint si petit qu'il put s'échapper par l'oreille du monstre. A 10 ans, il était capable de soulever des collines.

En début d'après midi, nous arrivons à l'hôtel Heritage Resort, (à ne pas confondre avec l'horrible heritage inn de Jaisalmer)

L'hôtel est confortable, propre et très agréable

Heritage Resort est composé de peits bungalows contenant chaque fois deux chambres. Bémol, il n'y a pas de wifi ...m'eme en payant.

Autrefois surnommée « Perle du désert » en raison de sa proximité avec le désert de Thar ou « ville rouge » car domaine du grès rouge, Bikaner a conservé son tracé médiéval et l?ambiance de ses bazars.

Une port à picots anti éléphants

Le fort de Junagarth

Les mains représentent les femmes qui se sont immolées avec leur maris. Lors de la mort d'un maharajah, il était incinéré, et il était normal que ses veuves éplorées se jettent dans le feu de l'incinétation ... sans commentaires.

Le fort de Junagarth

Bâti au XVIe siècle par un chef hindou et militaire, raja Rai Singh, il est entouré de remparts, eux-mêmes cerclés de douves. Au fil des années, de nouvelles parties furent rajoutées à la citadelle sans pour autant la dénaturer.

Le fort de Junagarth

Il faudrait plusieurs jours pour profiter vraiment de toutes les salles du fort, J'aurais pu mettre 200 photos de l'intérieur et de l'extérieur du palais, mais cela ne donnera jamais l'impression de grandeur et de beauté qui nous a submergé pendant la visite.

Le fort de Junagarth

La construction de ce fort a été initiée au XVIème siècle par le rajah Rai Singh, qui servit sous l'empereur Akbar. Le fort renferme différents palais et temples.

Ces deux-là semblent tout droit sortis d'un album de Tintin.

Le fort de Junagarth

la piscine intérieure en marbre contraste avec le grès rose utilisé pour la plus grande partie de l'édifice

Le fort de Junagarth

un plafond, parmi des centaines.

Le fort de Junagarth

Les moucharabiers ... omniprésents

Le fort de Junagarth

Une porte en argent massif de 65 kilos.

Le fort de Junagarth

La construction de ce fort a été initiée au XVIème siècle par le rajah Rai Singh, qui servit sous l'empereur Akbar. Le fort renferme différents palais et temples.

Le fort de Junagarth

Salle d'audience du maharajah

Le fort de Junagarth

Les arches polylobées, typique de l'architecture hindouiste

Le fort de Junagarth

Encore les moucharabiers

Le fort de Junagarth

Un lit étonnament bas ... pour que personne ne puisse se cacher dessous.

Le fort de Junagarth

Le fort de Junagarth

L'avion de la RAF du dernier Maharajah ayant eu le pouvoir : Ganga Singh. Depuis l'indépendance en 1947, les maharajah n'ont plus de pouvoir politique.

berceau d'éléphant

Chamgement de programme, nous nous rendons au centre de recherche national du dromadairede Bikaner

C'est l'heure de la soupe!

Carine à l'infirmerie ...des dromadaires

Un petit comagnon

Celui-là n'ira pas bien loin.

A Faire

N'hésitez pas pour 30 roupies à goûter le lait de dromadaire ... qui n'a absolument rien d'exceptionnel ... mais bon ... pour 30 roupies vous pourrez dire que vous l'avez fait.

Dingue, il y a donc une poubelle en Inde ... et elle est ici !

Passage àniveau, on attend ...

le passage du tpv (oui j'ai bien écrit p pour petire)

arrivée à Deshnok, à une trentaine de km de bikaner, pour visiter le tràs célèbre temple de Karni Mata ... Comment ça il n'est pas célèbre ... Ah oui peut-être ne connaissez-vous pas son nom

Karni Mata

Le temple des rats

le temple n'a rien d'exceptionnel si ce n'est qu'il est peuplé de milliers de rats

Les rats seraient une réincarnation des membres de la caste des Charan, à laquelle appartenait Karni Mata. Cette femme sainte désirait ressusciter un enfant au Royaume de Yama mais ce dernier avait déjà été transformé en rat blanc. De colère, elle décida que désormais, plus aucun membre de sa caste ne passerait par le royaume de Yama pour leur réincarnation mais qu'ils deviendraient directement des rats. C'est pourquoi ces rats sont aussi sacrés.

Karni Mata, le temple des rats

D'ailleurs, si vous en voyez un blanc, c'est plutôt bon signe ! Au contraire, si vous en écrasez un, les fidèles risquent de ne pas être contents du tout.

Attention ou vous mettez les pieds

C'est l'heure de la soupe

Un conseil (très avisé) : portez des chaussettes et glissez sur le sol pour éviter de marcher sur les rats, bien que inoffensifs.

Karni Mata, le temple des rats reste néanmoins un temple

Les indiens adorent se faire photographier avec des européens.


Les derniers Commentaires
Aucun commentaire pour l'instant.

Ajoutez un commentaire
 
 
                   
 
 
Album mis à jour le 12-03-2012 19:01:29





Tourisme à moto - GPS moto - Les Roadbooks moto







Toplist French Business