marcarine: gps moto tourisme
  Accueil  »  Pays Bas 2008 » Dimanche : Retour en passant par Sluis  (8 Diapositives)     [Page 1 sur 1] :: Atteindre  
 
 
                   
 
 

Oui mais voilà, toujours pas de jolies photo de la zeelande, de ses digues, et des embouchures de l'Escaut. Il a plu toute la matinée. On a pris le tunnel sous l'Escaut (6.6 km) parceque le bas de Breskens n'accepte pas les motos ... juste les vélos et les voitures ... Vraiment la Hollande et la moto, c'est un mariage contre raison.

Carine voulait absolument repasser par Sluis pour y acheter les champoings "professionnels" à des prix défiant toute concurrence ... On ne va pas chicaner pour un détour de 100 kilomètres

Surtout que Sluis est un village agréable, et que la pluie a enfin cessé ...

Le moulin : De Brak

Quand j'étais jeun, Sluis était avant tout connu pour ses sex-shops, il faut dire que ce type de magasins était interdits en Belgique ... Aujourd'hui, il en reste quelques uns, mais ce sont surtout les autres commerces qui attirent les touristes belges

La ville est située à proximité de la frontière belge et était avec Damme un avant-port de Bruges au XIVe s. Elle se trouvait alors à l'embouchure du Zwin, aujourd'hui ensablée. En 1340, au début de la guerre de Cent Ans, y fut livrée une bataille navale, la Bataille de l'Écluse, durant laquelle la flotte anglaise d'Édouard III y repoussa 190 nefs françaises. Au cours de la guerre de quatre-vingts ans, la ville fut assiégée à de nombreuses reprises : tombée aux mains des indépendantistes hollandais en 1576, elle fut reprise en 1587 par les Espagnols puis à nouveau occupée par les troupes de Maurice de Nassau en 1604. L'ingénieur Menno van Coehoorn fit enceindre la ville de bastions modernes en 1702, ce qui n'empêcha pas les Français de s'emparer de ce port en 1747 puis en 1794. Le lexicographe néerlandais Johan Hendrik van Dale vécut à Sluis de 1828 à sa mort en 1872, et y rédigea le « Grand Dictionnaire du Néerlandais ». Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut en grande partie détruite en 1944 lors de l'opération Switchback pour la conquête de l'estuaire de l'Escaut.

Après avoir fait le plein de shampoings et de crèmes ... on va reprendre la route, le ciel se couvre ... et on terminera le voyage à l'image de ce qu'il a été ... copieusement arrosé


Les derniers Commentaires
Aucun commentaire pour l'instant.

Ajoutez un commentaire
 
 
                   
 
 
Album mis à jour le 20-09-2008 20:49:00




Creative Commons License       Creative Commons License
Vous pouvez donc sous certaines conditions réutiliser le contenu de cet article.
Si vous le faites et même si ce n'est pas obligatoire, un petit mail nous ferait plaisir.


Tourisme à moto - GPS moto - Les Roadbooks moto







Toplist French Business