marcarine: gps moto tourisme
  Accueil  »  Turquie: Side 2007 » Manavgat le matin, Side l'après-midi  (24 Diapositives)     [Page 1 sur 1] :: Atteindre  
 
 
                   
 
 

Ce matin, les animateurs d´Xperience nous ont proposé d'aller en Taxi au marché de Managvat. Contrairement á la veille, aucun prix n'est indiqué, et il faut marchander. Il vaut mieux aller au marché en fin de séjour quand on a déjà une idée des prix pratiqués.

L'après-midi, nous prenons la moto pour rejoindre Side, et trouver son Office de Tourisme, (totalement sans intérêt)

Side est une ville piétonnière, néanmoins, les motos y sont admises, il faut donc y entrer plutôt que de payer trois euros de Parking

Mustafa Kemal Atatürk est omniprésent en Turquie, ses photos, ses statues, et les inscriptions vantant la grandeur du père de la nation sont absolument partout.

Mustafa Kemal Atatürk (né à Salonique le 12 mars 1881 - mort à Istanbul le 10 novembre 1938) est le fondateur et le premier président de la République turque.

Après la Première Guerre mondiale et l'occupation alliée de l'Empire ottoman, ce militaire de carrière refuse de voir l'Empire Ottoman être démembré par le Traité de Sèvres. Accompagné de partisans, il se révolte contre le gouvernement impérial et crée un deuxième pouvoir politique à Ankara. C'est de cette ville qu'il mène la guerre contre les occupants à la tête de la résistance Turque.

Sous son commandement, les forces Turques vainquent les armées arméniennes, françaises et italiennes. Puis il défait les armées grecques qui occupent la ville et la région d'Izmir, la Thrace orientale et certaines îles de la mer Égée. Après la bataille de Sakarya, la Grande assemblée nationale de Turquie lui donne le titre de Gazi (le victorieux) ; il parvient ensuite à repousser les armées grecques hors de Turquie. Suite à ces victoires, les forces britanniques choisissent de signer un premier armistice avec lui et s'engagent à quitter le pays.

Mustafa Kemal affirme également une volonté farouche de rupture avec le passé impérial ottoman et de réformes radicales pour son pays. Il profite de la trahison du sultan avec l'armistice de Moudros pour mettre un terme au sultanat le 1er novembre 1922. Il instaure de la sorte une séparation entre le pouvoir politique (sultanat) et spirituel (califat).

Après la proclamation de la République, il déplace la capitale d'Istanbul à Ankara et il occidentalise le pays au travers de plusieurs réformes. Notamment, il laïcise la Turquie, donne le droit de vote aux femmes et remplace l'alphabet arabe par l'alphabet latin. Sous sa présidence autoritaire, la Turquie a mené une révolution sociale sans précédent, qu'on appelle généralement révolution kémaliste. Le 24 novembre 1934, l'Assemblée lui donne le nom d'Atatürk « père des Turcs. »

Il meurt d'une cirrhose du foie le 10 novembre 1938. Au cours des funérailles nationales il est enterré au musée ethnographique d'Ankara. Sa dépouille repose aujourd'hui dans le mausolée dit de l'Anitkabir.

Sur la place, des motos qui nous semblent d'une autre époque, énormément de 125 cc.

Fondée au VIIème siècle avant J.C., Side devient au IIème siècle avant J.C. un port prospère qui comptait 60.000 habitants. Située sur le littoral méditérranéen, à 75 km d'Antalya, le site de Side vous offrira une délicieuse pomenade à travers l'histoire. Ancien repaire de pirates qui acceuillit Marc-Antoine et Cléôpatre, Side offre aujourd'hui l'image d'une ville de vacances moderne. L'emplacement privilégié de Side - elle est construite sur une presqu'île - confère à ses ruines un caractère romantique. A l'entrée de la ville, on peut distinguer l'agora, l'ancien marché aux esclaves. Juste derrière, vous serez impressionnés par le théâtre : soutenu par des arcades voûtées, il pouvait acceuillir 20.000 spectateurs. En face, dans les thermes romains, vous apercevrez le musée qui renferme une collection de sarcophages, de statues et de bas reliefs. La rue principale de la ville moderne de Side vous mènera au vieux port et aux temples d'Apollon et d'Athéna.

Le magnifique théâtre de la vieille ville, avec ses voûtes à colonnades, est le plus grand de la région. Parmi les autres monuments, notons l?agora, le temple d?Apollon sur le bord de la mer, une fontaine et une nécropole. Les vastes bains romains, aujourd?hui transformés en musée, abritent l?une des plus belles collections archéologiques de Turquie.

Hep taxi ...

Ce petit village de vacances possède un charme inouï par ses rues pittoresque, ses nombreux magasins (cuir et or) de toutes sortes d'articles, et par sa vie nocturne très vivante. A Side, l'antique et le moderne sont en bonne harmonie. C'est l'un des lieux de vacances les plus admirés du pays

La porte d'entrée, a été utilisée pour faire passer la seule route qui accède à Side.

Side est l ?un des sites les plus connus de Turquie. Le magnifique théâtre de la vieille ville, avec ses voûtes à colonnades, est le plus grand de toute la région. Les vastes bains, aujourd?hui transformés en musée, abritent l?une des plus belles collections archéologiques du pays.

L'agora : ancien marché aux esclaves, nettement moins bien conservé que le théatre.

Les turcs ne sont décidément pas doué pour les langues : en tout cas l'anglais et le français ne sont pas leur point fort.

Les parkings des dolmus sont à l'entrée des ruines à 7 ou 800 mètres de là. Pour les plus paresseux, un petit train vous y emmène pour 40 cents.

fleurs en bas-relief déplacé au bord de la route

5 colonnes à la une ...

Bravo les petites fleurs.

Vue sur l'Agora et le théatre. Il est certain que les plus belles vues de ce genre d'endroit sont les photos aériennes.

La fontaine Vespasienne, a été prise à un autre endroit du site et restaurée tout près de la route.

Chaque fois que vous vous rendez à Side, vous longez les ruines avant d'ariver en ville.

les dolmu? (à prononcer dolmouche)
Essentiels pour se déplacer, ce sont des petits bus très économiques et pratiques. Pas d?arrêt officiel comme les bus, si la destination (écrite à l?avant ou sur le côté du véhicule) est bien la votre, alors vous pouvez monter dans les dolmu? n?importe où et l?arrêter aussi où vous le voulez. C'est une sorte de taxi en commun, le prix dépend de votre trajet mais ne coûte que quelques centimes d?euros.

Le Dolmus quitte Side

L'entrée de la ville. Tout est piétonnier, seules les motos peuvent (arrivent à ) y entrer.

Et le soir, dans la chambre, j'utilise le portable pour pouvoir mettre en ligne tout cela le plus vite possible.


Les derniers Commentaires
Aucun commentaire pour l'instant.

Ajoutez un commentaire
 
 
                   
 
 
Album mis à jour le 03/09/08 00:15




Creative Commons License       Creative Commons License
Vous pouvez donc sous certaines conditions réutiliser le contenu de cet article.
Si vous le faites et même si ce n'est pas obligatoire, un petit mail nous ferait plaisir.


Tourisme à moto - GPS moto - Les Roadbooks moto







Toplist French Business