marcarine: gps moto tourisme
  Madère: L'île aux fleurs et aux mille virolos » L'est à moto  (37 Diapositives)     [Page 1 sur 1] :: Atteindre     
 
 
                   
 
 

L'est à moto

Pour découvrir Madère, nous avons décidé de louer une moto. Nous avions fait des recherche sur internet, et nous avons trouvé ici:

logo magoscar

Cette société était recommandée par le guide vacances de moto et loisirs, ce qui nous a paru être un gage de sérieux. Le prix n'est pas donné mais l'accueil est à la fois sympathique et sérieux. Après quelques discussions, et quelques hésitations entre R1200GS et une F650GS, nus avons opté pour la seconde, pour une raison de prix et une raison de poids, on nous a en effet conseillé de prendre une moto légère. La location moto, l'assurance et la location de deux casques nous a coûté 210 euros pour trois jours. Une caution de 510 euros a du être déposée (carte visa), et en cas d'accident à nos torts, cette somme représentarait le maximum de notre intervention (bref la caution de l'assurance). Nous avons eu droit à une longue explication de la moto, puis nous sommes partis ...

3 jours pour trois excursions :

- L'est le le Pico do Arrieiro      - Le centre et le nord       - La côte sud

La troisième excursion est tombée à l'eau au propre comme au figuré, à cause du temps pourri et de la fièvre qui s'est abattu sur moi au soir du deuxième jour. Néanmoins, Madere est un véritable paradis pour les touristes à moto que nous sommes, des paysages somptueux et des routes en excellent état, virolleuses à souhait. Un relief et des routes qui n'ont rien à envier aux Alpes, la grande différence, c'est la végétation. Vous devez imaginer Madère comme une masse rocheuse qui s'élève du fond de l'océan (-2000m) pour atteindre des hauteurs importantes. Pratiquement sur tout le pourtour de l'île des falaises tombent verticalement dans l'eau. Au centre de l'île le plus haut sommet, le Pico Ruivo atteint 1861m. Il suffit de regarder une carte de Madère pour constater que les pics de plus de 1000 mètres sont forts nombreux (une centaine de plus de 1000m, une vingtaine de plus de 1500m)

relief madere

L'erreur.

Attention, si un jour vous décidez de découvrir Madere à moto, il ne faut absolument pas prévoir de vêtements d'été. Si la température est de 20 degrés au niveau de la mer, elle sera vite de 5 ou 10 degrés dès que l'on prend un peu d'altitude, et on en prend tout le temps. De même, la F650GS ne proposant aucune protection au vent, ou si peu pour nous qui roulons habituellement en RT, les rares moments ou il est eprmis de prendre un peu de vitesse nous ont glacés sur place. A 100 km/h, le vent est toujours froid. Il est donc essentiel d'emporter des vêtements chauds et protégeant efficacement du vent.

La bonne surprise

Peu avant le départ nous avions investi dans un intercom de chez Lidl (moins de 10 euros, 7.9 si mes souvenirs sont exacts) qui nous a donné entièrement satisfaction, il est vrai que l'on dépasse rarement les 50 km/h sur les pentes de Madère. Seul souci, en y chipottant, le deuxièeme jour, carine a perdu le petit mousse de protection du micro, et là, c'est devenu inutilisable, provoquant un sifflement continu dans l'oreille. Néanmoins, pour le prix ridicule, ce petit intercom était tout à fait approprié pour ce genre de balade. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, je ne l'échangerais jamais contre mon mit-100

L'itinéraire de ca premier jour à moto: L'est de l'île (il parait que c'est assez plat) puis le Pico do Arieiro à 1810 mètres.

Voilà donc la F650GS qui nous permettra de visiter le reste de l'île. Pas de doute, ça change de la RT. C'est beaucoup plus léger, et vu le relief, c'est vraiment un avantage, mais n'offre aucune protection au vent. Un premier arrêt à Camacha: ville très développée et située à quelques kilomètres de la ville de Funchal. La région travaille essentiellement à la culture de l'osier. La place principale regroupe un petit jardin, un magasin de vannerie et une église moderne bordée de datura. Donc en gros rien d'intéressant.

Un petit arrêt au 'point de vue' de Portela, 670 metres d'altitude

Pour le plat destiné à apprivoiser la moto, c'est loupé, mais la moto est super maniable, et on s'est très vite senti très à l'aise.

Si si, j'ai bien une veste de moto, mais j'ai du mettre le polaire au dessus. Avant de partir on nous avait promis des températures avoisinant les 25 degrés, or là, on est plutôt à 18, au niveau de la mer, et comme ça monte très vite, les températutes elles descendent tout aussi rapidement. et nos vestes été ne sont absolument pas appropriées.

Néanmoins, les paysages et les routes Madère sont un paradis pour les touristes à moto.

En direction de la pointe de Sao Lourenço, une petite halte le long de la côte, à Prainha. Le ciel est un peu menaçant, mais cela va vite s'améliorer.

Prainha a l'honneur d'avoir l'une des deux plages de l'île. C'est tout petit, c'est du sable noir, et c'est 100 mètres plus bas. Bref Madère n'est pas du tout l'endroit pour ceux qui aime allier bronzette et bains de mer.

Voilà d'ailleurs le super Parking de la plage.

Déjà les falaises s'imposent, et ce n'est rien à côté de ce que nous allons voir.

L'absence de végétation sur la pointe Sao Lourenço tranche avec les paysages habituels de Madère.

La pointe Sao Lourenço est très ventée, la végétation y est presque absente. Des éoliennes y ont été placées pour profiter du souffle constant.

Une petite pose avant de repartir ...

Nous voici arrivé au bout de la route la plus à l'est de l'île. Il y a moyen de faire une longue balade à pied pour rejoidre la pointe.

L'étroite langue minérale s'étire dans la mer constituant un décor résolument volcanique, où les roches de toutes sortes et de toutes couleurs, déchiquetées et battues par le vent semblent figées sans ordres dans de vertigineuses figures au dessus de l'océan.

Ponta de Sao Lourenco (Pointe de Saint Laurent): C'est un endroit qui contraste avec le reste de l'île. C'est une zone désertique recouverte deci delà d'herbe sèche et jaunie où d'imposantes falaises (180 mètres) tombent à pic dans la mer. Toute la zone est classée réserve naturelle depuis 1982. Un décor qui n'est pas sans nous rappeler les côtes bretonnes.

Mais le relief reste quand même très différent.

E route vers les sommets ... Le temps se gâte.

Nous voilà donc arrivé au sommet du plus haut col de l'île. Heureusement qu'il y a une ligne blanche au milieu de la route, qui nous a servi de fil d'Arianne. La visibilité étant réduite à moins de 20 mètres, l'ascnesion s'est faite dans une purée de pois très humide. On ne peut pas vraiment dire qu'il pleuvait, mais nos vêtements étaient bel et bien mouillés en arrivant.

On nous avait promis une vue splendide sur l'ensemble de l'île.

La voilà la vue splendide.

Pico de Arieiro : altitude 1810 mètres. Heureusement il y a un bon café pour se réchaufer un peu.

Il parait que la vue est tellement belle qu'on doit absolument prendre plein de photos.

Alors on prend plein de photos.

Mais là, à 5 mètres, c'est vrai que la vue est belle.

La BM côté rouge (elle a sans doute du subir l'une ou l'autre réparation)

Une photo dans la descente.

Des routes généralement bien entretenues, des virolos à gogo, du relief et de jolis paysages. Que demander de plus ?
Peut-être un petit peu de plat, juste deux mètres carrés, pour s'arrêter ?

Une très longue ligne droite, plate, c'est exceptionnel. De la pluie sur l'objectif ça l'est malheureusement un peu moins.

Et ca tourne toujours.

L'un des gros souci de nos balades a été de trouver des endroits pour s'arrêter. Oh des endroits, il y en a plein, mais il est conseillé de bien serrer le frein à main. et ça, sur la moto, il n'y a pas. Enfin parfois, ils ont prévu un petit bout de plat.

Pas de gps moto, il a fallu en revenir à la bonne vieille carte, avec plein de noms de patelins qui se ressemblent, et des panneaux routiers qui vous amènent toujours à la 'via rapida'.

Quelques pieds de vigne

Avez-vous vu les motards dans le miroir ?
C'est nous .

Les chutes d'eau, contrôlées ou pas, sont légion.

Les Levadas

Madère compte environ 2500 km de ces canaux qui ont rendu possible la végétation luxuriante et les cultures en terrasse qui caractérisent l'île. Les levadas sont des canaux d'irrigation de 10 à 40 cm de large, qui permettent d'acheminer l'eau des versants nord jusqu'aux cultures en terrasses (vignes, bananiers, pommes de terre...) situées au sud de l'île. Toujours utilisés aujourd'hui, ils offrent des possibilités de randonnées étendues au coeur de la montagne, mais parfois vertigineuses ! Certaines Levadas traversent la montagne par des tunnels pour un total avoisinnant les 40 km. Ces portions nécessitent donc d'être équipé de lampe de poche et de vêtements imperméables, de l'eau suitant parfois des parois ... L'intérêt et la difficulté de ces balades le long des levadas est très variable et il convient de se renseigner préalablement pour choisir son parcours en connaissance de cause ; certaines levadas sont réputées très dangereuses, avec des passages glissants et très étroits à flanc de montagne ... Néanmoins, les lévadas font de Madère un paradis pour les marcheurs en tous genres.

Contrairement à l'Alpe d'huez, à Madère, on ne compte pas les lacets, à moins d'emmener une calculatrice avec beaucoup de chiffres.

espadaSantana : Les fameuses maisons de Madere

Ces maisons au toit de chaume, peintes de couleurs vives, présentes dans chaque publicité pour l'île de Madère n'existent en fait qu'à Santana, et beaucoup sont des 'reconstructions pour touristes'.

Ne vous arrêtez pas seulement à celles de présentation autour de la mairie, mais marchez dans le village pour en découvrir d'autres qui ont souvent de beaux jardins autour.

A moto, nous en avons vu quelques unes mais nous avons loupé la photo.

Garajau vu la nuit depuis la terrasse de notre chambre d'hôtel

quoi de neuf sur le net ? (10 minutes maxi, avec une résolutionde 640 par 480 et un modem ancienne génération, faut vraiment être accroc ).

De retour à l'hôtel : l'apéro. Le jous même du départ, nous avions reçu nos sweat-shirts de l'AFMB pour le meilleur reportage 2005: La Bretagne.

 
 
                   
 
 
dernière mise à jour le 4/12/06 0:10




Creative Commons License       Creative Commons License
Vous pouvez donc sous certaines conditions réutiliser le contenu de cet article.
Si vous le faites et même si ce n'est pas obligatoire, un petit mail nous ferait plaisir.


Tourisme à moto - GPS moto - Les Roadbooks moto







Toplist French Business